Que le RIC croque le Krach !

Aujourd’hui on est RIC-Krach !

On veut vivre, pas survivre.

Le chômeur est sur une corde raide à l’Euro près, le travailleur précaire ou le retraité sont au plus près de leur sou à quelques dizaines d’euros près à partir du 15 du mois, le travailleur au service du plus faible (infirmière, pompier, ehpad, et tous les autres) ne sont pas reconnus à leur juste valeur et peinent à récupérer quelques centaines d’euros, le travailleur au service de son entreprise depuis 20 ans s’échine au travail et il lui manque les milliers d’euros versés aux actionnaires par choix d’une élite …

Par opposition, dès que l’on quitte le monde des gens pour arriver dans le monde de l’argent, l’échelle de valeur change : le CICE versé aux entreprises est de plus de 20 Milliards par an, la charge de la dette est de 40 Milliards et ne parlons pas de l’évasion fiscale de plus de 100 Milliards. Tout ceci est légal, mais immoral !

Comment en est-on arrivé là ?

Après-guerre, les choix du pays se basait sur le programme du CNR (Conseil National de la Résistance) de 1944. C’est le seul texte de la II guerre mondiale à découvrir car il montre les aspirations et les principes des combattants pour construire un monde meilleur : « les Jours Heureux ».

Ces principes ont créé les conditions pour la réalisation des 30 Glorieuses. Cette dynamique où le chômage n’existait pas (!) continua jusqu’au moment où l’Etat donna aux banques privés le pouvoir de la création monétaire. Ce fut l’équivalent d’un coup d’Etat qui se déroula dans les années 70 jusqu’à ce que cela fut gravé dans le marbre des traités de l’UE ultérieurement. A partir de ce moment, l’orientation de l’utilisation de l’argent changeât et le robinet monétaire arrosa de plus en plus la spéculation en lieu et place de l’économie réelle.

Cela fut accéléré par une loi de 1984 (Delors) créant la Banque Universelle où sous le même toit, est placé la banque de dépôt, seule utile pour l’économie des gens avec la banque d’investissement qui joue à la bourse et aux casino financier. Depuis ce jour, quand il y a un krach, l’Etat et maintenant vous vont renflouer les spéculateurs au lieu de les mettre en faillite !

Dit en une seule phrase,

Depuis que l’argent travaille, les gens ne travaillent plus pour leur permettre de vivre dignement dans la société.

Que le RIC croque le Krach !

Que faut-il faire ?

Ce système anti-humain est tenu par une oligarchie financière qui contrôle les médias et les politiques par des actions de lobby et de corruption légalisée dans la loi, pourtant immorale !

Il faut mettre en place une société basée sur l’intérêt général et le bien public pour les générations futures (cf programme du CNR que je vous réinvite à lire).

Le moyen permettant cela est de reprendre le contrôle de l’émission monétaire et de mettre en faillite le système financier.

Les 2 actions indispensables impératives sont donc :

1 – la séparation bancaire qui enlève immédiatement toute garantie de l’Etat sur la partie spéculative des banques : Les Banques auront la liberté de faire faillite sans impact sur l’économie physique des gens. Car la dette reliée à cette spéculation (non relié au physique) n’a pas d’existence réelle et cette dette spéculative peut donc ainsi être annulée.

NB : il faut bien comprendre que c’est la garantie d’Etat et le fait qu’aucun média ne dit que les banques sont en faillites qui fait qu’elles sont toujours en vie à notre détriment.

2 – la Nationalisation de la Banque Nationale et des banques privées pour en faire un outil pouvant gérer l’émission monétaire en l’orientant uniquement vers sur l’économie physique des gens. (Infrastructure physiques telle que transport (canaux, chemin de fer etc..), énergie, école, hôpitaux, recherche.

Cette banque Nationale permet de construire une base économique réelle pour créer de l’activité.

Cette activité serait centrée sur l’Homme et la Terre sur ce qui lui est unique : sa créativité et les relations humaines. En un mot : faire le contraire de ce qui existe aujourd’hui

Cela parait utopique, pourtant c’est ce que F.D.Roosevelt a fait suite au Krach de 1929 et qui a conduit au New Deal, c’est la France d’après-guerre , c’est l’Islande de 2008 et c’est également la Chine des Nouvelles Routes de la Soie (800 Millions de pauvres éliminés).

que pouvons-nous faire en tant que citoyen ?

C’est une question de vie ou de mort, qui se résume aux slogans : la Bourse ou la vie ! sauver les gens, pas l’argent

1 – Allons tous chez nos députés leur mettre face à la résolution du peuple. Soit vous faite la séparation bancaire et vous êtes un héros, soit vous êtes mort (politiquement, tout du moins…)

A la seconde où la loi de séparation bancaire passe,

tout le système pyramidal spéculatif est en faillite officiellement.

2 – Allons dans les conseils Municipaux pour faire passer des Vœux pour la séparation bancaire et la nationalisation des banques.

C’est le moyen pour faire remonter les doléances au niveau du gouvernement et des médias puisqu’ils n’écoutent ni les résultats des grands débats ni le mal-être des gens.

Cette action a un réel poids car c’est comme un coup de poing institutionnel de la base du pays à la tête dans les nuages qui nous gouverne. Et à partir de là, le rapport de force est engagé et permettra de rallier les hommes et femmes du pays non soumis à l’influence de l’oligarchie financière (Armée, politique et journaliste indépendant, élus de proximité et force de l’ordre, et surtout la population).

Il est l’heure de construire un monde meilleur Bon, Beau et Vrai.

Triple courbe de la dérive actuelle
Référencement Naturel SEO par 1ere-Page